HPI, philo cognitifs, zèbres...

J'ai commencé à m'intéresser à cette question il y a de nombreuses années, lorsque, confrontée à ces nombreux patients, tant adultes qu'enfants, j'ai succombé au charme de leur côté atypique et souvent décalé... Fascinants, surprenants, ils ont suscité en moi un fort désir de les aider à déployer leurs ailes, à se révéler pour apporter au monde ce qu'ils ont de si précieux et qui semble si mal compris... 

Mon plus grand bonheur est de les voir s'épanouir et se révéler. 

J'ai décidé de mettre en place des groupes thérapeutiques destinés aux enfants et aux adolescents, groupes qui ont connu un franc succès tant leur plaisir de se retrouver est grand. 

Ce sujet suscite un réel engouement et comme dans toute vague d'engouement, circulent nombre d'informations parfois erronées sur le sujet. Certains sont même véhiculées par des thérapeutes plus ou moins sérieux qui surfent sur la tendance. 

Les dégâts générés par les déviances actuelles sur le sujet sont réels. Je vois de plus en plus de rejet (légitime) lié au sur-diagnostic. Les confusions entre TDAH, trouble anxieux, Asperger et HPI sont très fréquentes. Je reçois trop de bilans erronés même de la part psychologues se disant spécialisés HPI, faute de rigueur professionnelle.

Je m'attache à rester dans une démarche scientifique, loin des clichés. Par ailleurs, mon expérience et ma formation approfondie en neuropsychologie me permet de savoir mener un diagnostic différentiel de façon rigoureuse afin de ne pas tomber dans les écueils des erreurs diagnostics.